Choisir le « moi » avant le « nous »

Loading Likes...

Voici comment Joan une sexagénaire mariée depuis 40 ans répond à la question suivante : “Comment avez-vous entretenu la flamme?”

Dans cet article publié sur mindbodygreen.com, elle répond simplement “Nous n’avons jamais cessé de danser” en référence à leurs passions communes pour la danse.

Ce que l’auteur, Daniel Dowling démontre ici c’est que l’amour durable est par nature simple (par opposition à compliquer) et repose sur une réalisation :

Fais ce que tu aimes et n’arrêtes jamais

La plupart des gens se trompent parce qu’ils cherchent quelqu’un d’autre pour combler le vide que seule leur(s) “danse(s)”  – ou tout ce qui leur fait se sentir en vie – peut satisfaire. Cela met une condition fatale sur la relation : je t’aimerai tant que tu me rends heureux.

Si vous n’avez pas trouvé votre danse, trouvez-la maintenant.”

Trouver ce qui fait sens pour nous et le pratiquer. Cela consiste à repérer (car on l’exprime plus ou moins inconsciemment) « intérieurement » (tout facteur/évènement/ personne extérieure est hors du champ) ce qui nous rend heureux, nous met en joie « naturellement », nous permet de nous exprimer et d’être aligné avec nous-même et le PRIORISER.

Se trouver soi, s’occuper de soi, prendre soin de soi, prendre la responsabilité de sa vie et de son bonheur avant de la projeter sur l’autre, sur l’extérieur.

Paul C. Brunson, un coach américain a réalisé cette vidéo pour célébrer son anniversaire de mariage et devinez quoi? :p Je vous laisse le découvrir la fin en vidéo.

This is the most important lesson I've learned from 16 years of marriage. #selflove #priorities #marriage

Publié par Paul Carrick Brunson sur jeudi 21 juillet 2016

Avec inspiration,

Karma

Separator image Publié dans Amour et est étiqueté avec .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *