Un petit pas pour vous, un grand pas vers votre projet

Loading Likes...

Ça commence avec une sensation d’inconfort, une gêne, une envie de changer quelque chose dans sa vie. On se sent perdu, rien à l’horizon ne semble pouvoir nous aider, on peut baigner dans cette situation pendant quelques temps…

On a l’impression qu’on ne sait plus répondre à la question “Là maintenant, qu’est-ce que je veux?”

Dans le fond et même si on n’ose pas forcément se l’avouer, on a une idée ou des idées en tête “mais” (parce qu’il y’en a toujours un 😉 ) celles-ci nous semblent impossibles, inatteignables. Elles impliqueraient un saut bien trop grand dans l’inconnu. Et en plus, on a tellement entendu dire que pour briller au firmament des étoiles il “fallait” se lancer, oser, réaliser ses rêves, sa mission de vie ou encore dépasser ses limites… qu’on se sent bien “petit” à tenter cet impossible.

La peur nous stoppe net et nous dit que nous n’avons aucune destination certaine. Elle dresse un mur de contraintes devant nous, nous présente des freins d’ordre professionnel, familial, financier… allant jusqu’à affecter notre confiance en nous. Ou si vous êtes comme moi, elle se déguise derrière une planification poussée et millimétrée qui ne se traduit pas en action observable.

Et c’est à ce moment précis qu’on doit se rappeler que “les petites gouttes d’eau font les grandes rivières”

Concrètement, les 12 travaux d’Hercule étaient … ceux d’Hercule ( et tant mieux 🙂 )

De notre côté, lorsque nous sommes mus par ce désir et cette envie de faire quelque chose, on va faire émerger le “Super Mario” qui sommeille en nous et littéralement “casser” le projet en mini briques simples à implémenter. On les notera pour les rendre plus “réels” et dégrossir la montagne que l’on peut se faire mentalement.

On va s’atteler à faire un premier petit pas, celui qui nous parait le plus simple et le plus accessible et qui va dans le sens de notre projet. Puis tendre vers le deuxième.

Se concentrer sur des mini étapes à mettre en œuvre pour faire avancer son projet sans se mettre de pression  rend celui-ci moins insurmontable et ses étapes que l’on franchit nous inspire pour la suite.

Par exemple : j’aimerais bien organiser un évènement caritatif dans mon quartier

  1. je peux commencer par rechercher un local en demandant à mes voisins ou en recherchant sur internet
  2. Ensuite contacter mes 2 premières associations etc…

En route, on a le droit d’aviser, de réajuster et recalibrer son plan d’actions en fonction des nouvelles idées, des ressources et des obstacles qui surviendront. Le processus d’apprentissage n’en sera que plus riche.

Construire au fur et à mesure renforce notre foi en le fait que notre projet portera ces fruits.

En somme, on peut choisir d’adopter comme mantra 1 jour = 1 mini action vers son objectif

Avec inspiration,

Karma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *